Savez-vous qu’une brosse à dents représente 1,5 kg de déchets ?

Selon le site belgium.be, chacun de nous produit 1 kg de déchets ménagers chaque jour. Sans compter les déchets qui proviennent de la fabrication de nos biens de consommation. Le chiffre s’élève alors à 3 500 kg de déchets industriels par personne chaque année.

Que sont les déchets cachés ?

La production de 1 kg d’aluminium utilisable représente, par exemple, 5 kg de déchets cachés, 1 GSM équivaut à 75 kg, 1 ordinateur à 1 500 kg et 1 bague en or à 2 tonnes ! Ces déchets sont produits lors de la fabrication de nos biens de consommation et cela a d’énormes répercussions sur l’environnement. Outre les déchets cachés, notre société produit une quantité astronomique d’emballages. En 2016, l'économie et les ménages belges ont produit ensemble un peu plus de 63 millions de tonnes de déchets !

Comment contribuer à leur réduction ?

Emballages versus vente en vrac

Les emballages sont parfois indispensables. Ils protègent et conservent les aliments. Mais nous pouvons en réduire considérablement le nombre en optant pour des emballages réutilisables. De plus en plus d’enseignes nous encouragent d’ailleurs à le faire, et les magasins de vente en vrac se multiplient. On n’en comptait qu’une dizaine en Belgique en 2015. Aujourd’hui, une centaine d’adresses proposent la vente en vrac. Il y en a certainement une près de chez vous. Une blogueuse convaincue en dresse la liste sur son site zerocarabistouilles.be. Il regorge également d’astuces qui visent toutes le même objectif : le zéro déchet. 

Trier, réutiliser… les gestes les plus simples comptent

Savez-vous que 670 cannettes contribuent par exemple à la fabrication d’un vélo ? Que 27 bouteilles PET permettent la fabrication de 1 pull polaire ? Le recyclage contribue considérablement à la réduction des déchets, et trier ne nous demande pas beaucoup d’effort.

Vous vous demandez ce que deviennent vos déchets recyclables ?

Rendez-vous sur le site d’Intradel. Vous y trouverez également de nombreuses idées simples pour produire moins de déchets au quotidien, comme le fait d’emporter une gourde d’eau du robinet, d’utiliser une boîte à tartine, de donner à un magasin de seconde main ou d’utiliser des batteries rechargeables.

Stop au coton-tige et aux produits à usage unique contenant du plastique !

Comme les brosses à dents, les cotons-tiges sont extrêmement polluants pour la planète. Mais leur usage est nocif aussi pour notre santé. Il est estimé que 5 milliards de cotons-tiges sont utilisés chaque année et que plus d’un million de tonnes d’entre eux se retrouvent sur les plages et dans les égouts. Or, il existe des alternatives aux cotons-tiges et il est bon de rappeler que seule la partie visible de l’oreille nécessite d’être nettoyée.
La Commission européenne a proposé de les interdire, au même titre que les pailles, couverts ou assiettes en plastique, par exemple. En attendant cette interdiction et vu l’urgence, le bon sens nous invite à ne plus en utiliser.

Savez-vous que les retours d’achats en ligne finissent souvent à la poubelle ?

Les achats en ligne sont de plus en plus populaires surtout lorsque nous avons la possibilité de retourner les colis sans frais à l’expéditeur. Il y aurait également un comportement d’achat impulsif chez les jeunes, qui savent, dès l’achat, qu’ils renverront une partie de leur commande.
Le nombre de retours est tel qu’il est souvent plus coûteux pour les entreprises de commerce en ligne de vérifier les produits renvoyés que de les détruire… ils finissent donc à la poubelle.

Sachant que le volume des déchets pourrait augmenter de 70 % dans le monde d’ici 2050, toute contribution à leur réduction est la bienvenue. Pensons-y !

Sources :
www.belgium.be
www.rtbf.be
www.lesoir.be